Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Et à la fin, c'est toujours le Real Madrid qui gagne ! La formation de Zinédine Zidane a ajouté une ligne à son fabuleux palmarès.

Elle s'est imposée 2-1 devant Manchester United lors de la Supercoupe à Skopje. Le score reflète bien mal la supériorité des vainqueurs de la Ligue des Champions sur les lauréats de la Ligue Europa. Malgré l'absence jusqu'à la 83e minute de Cristiano Ronaldo, qui n'a repris l'entraînement que samedi, les Madrilènes ont livré une performance de choix face à un adversaire qui a pu mesurer très vite ses limites actuelles. Sans le brio de De Gea dans la cage mancunienne, sans la malchance avec deux transversales de Casemiro et de Bale et, sans, enfin, l'erreur de Navas sur la réduction du score de Lukaku (62e), le Real se serait imposé sur une marge beaucoup plus grande.

Les Madrilènes ont ouvert le score par Casemiro à la 24e. A l'extrême limite du hors-jeu, le Brésilien s'est jeté sur une ouverture de Casemiro pour tacler le ballon du gauche et tromper d'une manière imparable De Gea. Le 2-0 tombait à la 52e par Isco qui avait sollicité le une-deux avec un Bale très tranchant. Le Gallois a mis au supplice la défense de Jose Mourinho. Comme pour le convaincre une dernière fois peut-être de la nécessité de le recruter.

Cette Supercoupe en Macédoine a livré ainsi deux enseignements majeurs. Le Real Madrid, qui présente la même équipe que la saison dernière, est toujours aussi fort. Il le sera certainement encore davantage s'il recrute un grand gardien. Les approximations de Navas à Skopje vont ouvrir à nouveau le débat sur le no 1 de Zinédine Zidane. La seconde leçon de cette rencontre laisse penser que la saison 2017/2018 de Manchester United sera aussi laborieuse que la précédente. Sur le plan de la jouerie, on a le sentiment que les Mancuniens accusent les mêmes travers que la saison dernière. Jose Mourinho n'a toujours pas trouvé l'alchimie pour bien faire jouer son équipe.

ATS