Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les tennismen français ne cultivent pas tous la folie destructive d'un Benoît Paire ! Adrian Mannarino s'est chargé de le rappeler face à Roger Federer aux Swiss Indoors.

Au lendemain de son "non-match" contre Paire, Roger Federer a été, en effet, à deux doigts de prendre la porte face au gaucher francilien. Mais le Bâlois s'est finalement imposé 4-6 6-1 6-3 pour se hisser dans le dernier carré de "son" tournoi. Il affrontera ce samedi le vainqueur de la rencontre entre David Goffin et Jack Sock.

Cette victoire face à Adrian Mannarino n'a tenu qu'à un fil. A une demi-volée en revers de génie plutôt qui lui a permis de sauver une balle de 4-2 au troisième set. Ce réflexe stupéfiant sur un retour de Mannarino que toute la Halle Saint-Jacques a vu gagnant fut bien le tournant du match. Au jeu suivant, Roger Federer pouvait signer le break décisif dans cette manche décisive pour s'envoler vers une 64e victoire à Bâle, sa 13e de rang. Et c'est seulement la quatrième fois qu'il gagne un match dans son jardin après avoir perdu le premier set. Adrian Mannarino partage la même infortune subie par Andy Roddick en... 2001 et par Denis Istomin en 2013 et en 2014.

Finaliste au début du mois à Tokyo devant David Goffin, Adrian Mannarino a sans doute perdu plus qu'un match lors de ce quart de finale. Un succès face à l'homme aux dix-neuf titres du Grand Chelem lui aurait permis de revendiquer vraiment une place de titulaire pour la prochaine finale de la Coupe Davis qui opposera la France à la Belgique. Cette demi-volée en revers miraculeuse de Roger Federer va singulièrement faciliter la vie de Yannick Noah. Le capitaine tricolore pourra garder la ligne qui est la sienne depuis la demi-finale contre la Serbie, à savoir aligner Jo-Wilfried Tsonga et Lucas Pouille.

Le premier set fut sans doute l'un des plus médiocres livré par le Bâlois cette année. Il le perdait sur un break concédé à zéro à 4-4 après n'avoir inscrit que quatre malheureux points en cinq jeux de relance. Heureusement pour lui, il pouvait se reprendre immédiatement. Il retrouvait une certaine constance en revers pour ravir le service du Français au deuxième jeu du deuxième set. Sagement, Adrian Mannarino a tout de suite compris qu'il ne servait à rien d'insister dans cette deuxième manche. Il valait mieux se projeter déjà mentalement vers ce troisième set qui fut un véritable combat.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS