Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La vidéo, datant du 22 décembre, a été tournée dans la zone de Kissoufim, près de la bande de Gaza lors de heurts (archives).

KEYSTONE/EPA/MOHAMMED SABER

(sda-ats)

L'armée israélienne a confirmé mardi l'authenticité d'une vidéo montrant un soldat tirant sur un Palestinien à la frontière avec la bande de Gaza. D'autres soldats s'y réjouissent de le voir atteint.

Les images, qui remontent à décembre dernier, ont été largement diffusées dans les médias israéliens et sur les réseaux sociaux. Elles montrent un Palestinien qui ne semble pas représenter une menace immédiate près la barrière marquant la frontière entre Israël et la bande de Gaza.

Ce dernier est ensuite touché par des tirs en provenance d'une position occupée par des soldats israéliens. Au moment où le Palestinien s'écroule, des cris de joie poussés apparemment par des soldats israéliens sont entendus: "Quelle vidéo, fils de pute, quelle vidéo, bien sûr que j'ai filmé".

Cette affaire intervient alors que l'armée israélienne a fait l'objet de questionnements et de critiques sur son usage de balles réelles lors de manifestations récentes le long de la frontière avec Gaza. Trente-et-un Palestiniens y ont été tués.

Images non "autorisées"

"Après avoir tenté de disperser les émeutiers (...) une balle a été tirée en direction d'un des Palestiniens soupçonné d'être le leader des émeutiers. Il a été touché à la jambe", affirme l'armée dans un communiqué au sujet de la vidéo datant du 22 décembre selon elle.

Elle précise que la vidéo a été tournée dans la zone de Kissoufim, près de la bande de Gaza. Selon la version de l'armée israélienne, "malgré les avertissements et les tirs en l'air", les émeutes se sont poursuivies avec notamment "des tentatives de détruire la barrière de sécurité et des jets de pierres vers les soldats".

L'armée affirme que "le soldat qui a filmé la scène ne faisait pas partie de la même unité". "Ces images n'étaient pas autorisées à être filmées par un soldat", a-t-elle ajouté.

Le ministre de la Défense israélien Avigdor Lieberman a affirmé que le soldat ayant tiré sur le Palestinien méritait une promotion. "Le sniper devrait recevoir une médaille et celui qui a filmé être rétrogradé", a déclaré M. Lieberman à des journalistes.

"Que le monde nous croit"

Hanane Achraoui, une haute responsable palestinienne, a pour sa part déclaré à l'AFP: "Depuis des lustres, personne ne nous écoute ou ne nous croit à moins que l'on ne présente un document d'origine israélienne". "La question des tireurs d'élite n'est pas nouvelle et il est temps que le monde croit ce que nous ne cessons de dire" sur la répression israélienne, a-t-elle ajouté.

L'ONG israélienne B'Tselem a lancé jeudi une campagne appelant les soldats israéliens à ne pas ouvrir le feu en direction des Palestiniens non armés. Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a de nouveau prévenu lundi qu'Israël ferait "mal" aux Palestiniens de la bande de Gaza qui tenteraient d'attaquer Israël.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS