Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Une vingtaine de camions de l'OTAN incendiés à Islamabad: des morts

Islamabad - Au moins trois personnes ont été tuées et huit autres blessées lundi lorsque quelque 20 camions de ravitaillement de l'OTAN ont été attaqués et incendiés à Islamabad, a indiqué un responsable de la police. Et ce quelques jours après une attaque similaire dans le sud du pays.
"Trois personnes sont mortes, huit sont blessées. Elles ont toutes été atteintes par balles et il s'agit principalement de chauffeurs et de leurs aides", a déclaré ce responsable, Mohammad Ahad.
Il a précisé que l'attaque s'était produite à la périphérie d'Islamabad, alors qu'un convoi de "dizaines" de camions de ravitaillement et de camions-citernes se dirigeait vers Rawalpindi, ville de garnison pakistanaise proche d'Islamabad, avant de gagner l'Afghanistan.
Ce convoi était destiné à ravitailler les 152'000 soldats de l'Isaf, la force de l'OTAN déployée en Afghanistan pour combattre les talibans. Les assaillants, en nombre indéterminé, ont réussi à s'enfuir. La police a établi un cordon de sécurité sur le lieu de l'attaque et les pompiers s'efforçaient d'éteindre les flammes.
Vendredi, des hommes lourdement armés avaient déjà mis le feu à 400 km au nord de Karachi (sud), à plus d'une vingtaine de poids-lourds et de camions-citernes transportant du carburant et du ravitaillement pour les troupes de l'OTAN en Afghanistan.
Ce type d'attaque visant ces compagnies de transport pakistanaises qui ravitaillent les forces internationales déployées en Afghanistan est relativement fréquent au Pakistan. Mais elles se concentrent surtout autour du grand port de Karachi et dans les zones tribales du nord-ouest, frontalières de l'Afghanistan et bastion des talibans pakistanais alliés à Al-Qaïda.
Le Pakistan avait annoncé dimanche une reprise "relativement rapide" des convois de ravitaillement de l'OTAN entre son territoire et l'Afghanistan, qu'il avait bloqués depuis jeudi après avoir accusé l'Isaf d'avoir tué au moins deux de ses soldats dans un raid d'hélicoptères ayant franchi la frontière.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.