Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La police a ouvert le feu tôt dimanche dans le centre de Paris sur un homme qui venait de forcer en voiture un cordon de sécurité en place près de l'arrivée du Tour de France, a indiqué une source policière. La police a évoqué un "refus d'intempérer".

Aucune information n'était disponible dans l'immédiat sur le ou les suspects, toujours recherchés après cet incident intervenu vers 08h00 place de la Concorde, au pied des Champs-Elysées. Selon des témoignages relayés par une source policière, quatre personnes, deux hommes et deux femmes, sont sorties de l'automobile au moment de l'abandonner.

Selon les autorités, l'automobiliste avait percuté peu auparavant un autre véhicule dans le quartier des Champs-Elysées et pris la fuite pour se soustraire à un contrôle de policiers déployés pour le Tour de France.

Il s'est dirigé vers la place de la Concorde, forçant le barrage mis en place sur le parcours de l'épreuve cycliste. La police a alors tiré des coups de feu pour tenter d'immobiliser le véhicule, sans faire de blessés. Il n'y a pas eu d'échanges de tirs, pas de fusillade, a précisé la source policière, parlant d'un "refus d'obtempérer".

Le Tour de France s'est achevé dimanche sur les Champs-Elysées, au terme d'une ultime étape comprenant un circuit de dix tours dans la capitale. Cette grande fête populaire fait traditionnellement l'objet d'importantes mesures de sécurité, plus visibles encore cette année, compte tenu de la mobilisation policière renforcée en France sur les lieux sensibles depuis les attentats de janvier.

ATS