Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Vania Alleva est la nouvelle co-présidente d'Unia. Réunis en congrès à Zurich, les délégués du plus grand syndicat de Suisse ont élu vendredi soir à cette fonction la responsable du secteur tertiaire. Agée de 43 ans, elle devient ainsi la première femme à accéder à la présidence.

La Suissesse d'origine italienne a obtenu 253 des 339 voix de l'assemblée. Elle remplacera Andreas Rieger qui ne briguait pas de nouveau mandat en raison de son âge. L'autre co-président, Renzo Ambrosetti a lui été réélu avec 253 voix également. Agé de 59 ans, le Tessinois compte rester en poste durant un peu plus de deux ans encore.

Papier de position sur l'immigration

La nouvelle co-présidente Vania Alleva a grandi à Zurich. Après des études universitaires à Rome, elle a travaillé en Suisse comme journaliste et enseignante. Elle a ensuite été chargée du dossier de la migration auprès de l'ancien syndicat de l'industrie et du bâtiment (SIB), puis chez Unia, où elle dirigeait le domaine du secteur tertiaire depuis quatre ans.

Vania Alleva entend s'engager pour une participation plus nombreuse des femmes dans tous les domaines d'activité du syndicat. Le congrès d'Unia, qui se déroule sur trois jours, se termine samedi.

Les délégués doivent encore adopter un papier de position sur l'immigration. Ils devront en outre se prononcer sur plus de 200 motions visant à déterminer la stratégie du syndicat pour les quatre prochaines années.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS