Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - C'est sous le slogan "A eux les bonus, à nous les malus" que le syndicat Unia a lancé la campagne contre le démantèlement de l'assurance chômage. La centaine de délégués présents a appris que le référendum aboutira. Le scrutin doit se tenir le 26 septembre.
Le syndicat Unia déplore que les hauts revenus versent moins de cotisations salariales à l'assurance-chômage. S'ils payaient autant que les autres, l'assurance chômage n'afficherait plus de déficit, même sans mesures d'assainissement, a écrit le syndicat.
Les délégués ont aussi adopté formellement le texte de l'initiative pour un salaire minimum. Elle exige le renforcement des salaires minimaux inscrits dans les conventions collectives de travail, ainsi que l'introduction d'un salaire minimum légal. Celui-ci devra se monter, en 2011, à 22 francs par heure et fera l'objet d'adaptations régulières, selon le texte adopté.
La collecte de signatures pour l'initiative, lancée conjointement avec l'Union syndicale suisse, débutera probablement en automne 2010, a précisé Unia.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS