Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Union Neuchâtel défiera Fribourg Olympic en finale des play-off de LNA dès samedi prochain. Les deux formations se sont qualifiées en trois matches, aux dépens respectivement de Genève et de Lugano.

Vainqueur de la Coupe de Suisse 2016, Olympic fut la première équipe à valider son ticket. Les hommes de l'entraîneur Petar Aleksic sont allés s'imposer 53-69 samedi à l'Istituto elvetico en fin d'après-midi. Ils ont été rejoints en soirée par Union Neuchâtel, qui a confirmé les deux succès obtenus au Pommier en écrasant les Lions de Genève 89-64 dans sa salle de la Riveraine.

Distancé dès les premières minutes dans les deux premiers actes, Lugano a résisté plus longtemps à Olympic samedi. Les Tigers, qui menaient 27-21 après 16'05'' sous l'impulsion de Jules Aw (9 points jusque-là, mais 13 "seulement" au total), étaient encore parfaitement dans le coup à la mi-temps (28-29).

La troupe du coach Jean-Marc Jaumin craquait à l'entame du troisième quart, encaissant un sec 9-0 en l'espace de 2'55'' pour se retrouver à dix points (28-38). Les Tessinois recollaient certes à trois longueurs à la 28e (40-43), mais des tirs à 3 points signés Cotture, Miljanic et Wright dans les cinq premières minutes de l'ultime quart permettaient à Olympic de reprendre le large (47-58). Meilleur marqueur du match avec ses 17 points, Derek Wright ôtait tout espoir de retour aux Tessinois en réussissant son troisième panier primé de la rencontre à 2'06'' de la fin du match.

Battu par Genève en finale une année plus tôt, Union Neuchâtel a pris une revanche éclatante en demi-finale des play-off 2016. Le réveil du "shooteur" Dusan Mladjan, auteur de 19 points samedi - dont 15 en première mi-temps - alors qu'il en avait cumulé 14 dans les deux premiers actes de la série, n'a pas suffi aux Lions pour s'offrir un sursis. Et la blessure à un genou de l'intérieur américain Juwann James, qui a joué pendant moins d'une minute, n'explique pas tout. Même si le pivot d'Union Babacar Touré s'est régalé samedi (22 points, 13 rebonds).

Les hommes du coach Ivan Rudez menaient pourtant encore au score à la 22e minute (36-38) après avoir réussi un 4-0 pour entamer la deuxième mi-temps. Ils lâchaient totalement prise à cet instant, encaissant un partiel de 16-2 dont ils n'allaient pas se remettre pour se retrouver menés 52-40 après 27'01''. Union assommait les Genevois en réussissant trois paniers primés dans les quatre premières minutes du dernier quart (70-56 à la 34e). Deux étaient l'oeuvre d'un Tony Brown remarquable samedi (21 points, avec un 4 sur 7 à 3 points).

ATS