Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La justice fédérale américaine a blanchi mercredi la compagnie aérienne United Airlines d'accusations de négligence lors des attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis. Le plaignant était promoteur et locataire de WTC 7, l'une des tours du World Trade Center.

Il a intenté une action pour faire reconnaître la compagnie et sa maison mère United Continental Holdings responsables de manquements à la sécurité à l'aéroport de Portland, dans le Maine, où deux des pirates, Mohammed Atta et Abdoul Aziz al Omari, avaient embarqué le 11 septembre au matin.

De là, ils avaient emprunté un avion de la compagnie régionale Colgan Air pour rallier l'aéroport de Boston-Logan, où ils ont pris une correspondance pour New York à bord du Vol 11 d'American Airlines.

Contrôle de sécurité

Le plaignant fondait sa plainte sur le fait que United Airlines faisait partie des compagnies qui géraient l'unique contrôle de sécurité de Portland, qu'ont franchi sans encombre les deux pirates de l'air. Le juge fédéral l'a débouté.

"United ne pouvait pas prévoir que des terroristes passeraient le contrôle de sécurité (de Portland), gagneraient Logan, passeraient le contrôle de sécurité d'une autre compagnie et embarqueraient sur un vol de cette compagnie, détourneraient l'avion et le précipiteraient dans la tour 1 du World Trade Center, pas plus qu'elle ne pouvait savoir que la tour 1 s'effondrerait en conséquence en provoquant l'effondrement de la tour 7", a expliqué le magistrat.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS