Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Urs von Daeniken quitte ses fonctions à la tête du projet de réorganisation du Ministère public de la Confédération (MPC). Le Département fédéral de justice et police (DFJP) l'a annoncé après avoir pris connaissance des critiques de la commission de gestion du Conseil national.
Tout en précisant qu'il ne partage pas les réserves de la commission, le DFJP se dit disposé à rechercher avec elle "une solution à même d'obtenir sa confiance". Urs von Daeniken sera remplacé à titre transitoire par le procureur général suppléant. C'est lui-même qui a pris la décision de se retirer après avoir parlé avec Mme Widmer-Schlumpf, a précisé le porte-parole du DFJP Guido Balmer.
Le DFJP précise qu'il répondra en détail à la lettre et aux questions de la commission dans les délais prévus, d'ici au 15 août 2010. Chef du Service d'analyse et de prévention (SAP), Urs von Daeniken a quitté cette fonction début 2009 lors de la réorganisation des services de renseignement suisses.
Il travaillait depuis au sein du secrétariat général du DFJP "sans lien avec des données ou des systèmes d'information sensibles". C'est dans ce cadre qu'il a été appelé à diriger le groupe de travail chargé de la réorganisation du MPC. Le DFJP souligne qu'il "exécute ses tâches conformément au mandat qui lui est confié" et que son poste au secrétariat général est limité à la fin de 2011.
Pour la commission, sa responsabilité dans le fichage illégal effectué par le SAP est trop grave. Mercredi, la délégation des commissions de gestion du Parlement a révélé que durant des années, le Service d'analyse et de prévention a fiché des dizaines de milliers de personnes sans procéder aux contrôles d'usage.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS