Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Deux infirmiers de deux centres hospitaliers d'Uruguay ont été mis en examen pour l'assassinat de cinq patients pour l'un et onze pour l'autre et écroués dimanche, a indiqué le juge chargé de l'affaire. Une infirmière est accusée de complicité d'assassinat.

Les deux hommes, âgés de 39 et 46 ans, ont été inculpés "d'homicide spécialement aggravé", a indiqué à la presse le juge Rolando Vomero, qui a précisé que l'un avait reconnu cinq assassinats et l'autre onze. La femme, compagne de l'un des deux, a été accusée de dissimulation d'assassinat.

"Par pitié"

L'avocate d'un des accusés, Ines Mazziotti, a indiqué que son client avait confessé avoir commis plusieurs crimes en affirmant avoir agi "par pitié". "Après 20 ans de Centre de traitements intensifs avec du stress, à se trouver entre la vie et la mort, il ne l'a plus supporté", a ajouté l'avocate.

Selon le quotidien El Pais, les deux infirmiers qui "travaillaient indépendamment l'un de l'autre et se connaissaient à peine" auraient donné la mort au total à au moins 50 personnes.

L'un exerçait dans un Centre privé de traitements intensifs de neurochirurgie et l'autre dans un hôpital public.

Le ministère de la Santé a fait part de sa "profonde préoccupation" dans un communiqué et a indiqué avoir envoyé des inspecteurs dans les centres de santé concernés "pour recueillir davantage d'éléments qui permettent de progresser dans l'enquête policière et judiciaire".

ATS