Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

USA: le déficit commercial se creuse de 1,3% en septembre

Scrutées de près en raison des tensions commerciales sino-américaines, les importations chinoises aux Etats-Unis ont crevé un nouveau plafond en septembre. (archive)

KEYSTONE/AP CHINATOPIX

(sda-ats)

Le déficit commercial des Etats-Unis s'est une nouvelle fois creusé en septembre, sous l'effet d'un déficit record des importations en provenance de Chine, selon le relevé vendredi du département du Commerce.

Le déficit des biens et services s'est établi à 54 milliards de dollars avec des exportations en hausse de 1,5% à 212,6 milliards et des importations en hausse de 1,5% à 266,6 milliards. A 37,4 milliards de dollars (+8,8%), le déficit des marchandises avec Pékin est à un niveau jamais atteint auparavant.

Cumulé depuis le début de l'année, le déficit commercial américain s'inscrit en outre en forte augmentation (+10,1%) pour atteindre 445,16 milliards, a détaillé le département du commerce.

Ce déficit est plus élevé que prévu puisque les analystes tablaient sur 53,4 milliards de dollars. Avec le déficit enregistré en février (54,96 milliards), il constitue aussi un record pour un seul mois.

Si les exportations du secteur aéronautique civil --l'un des domaines clés de l'économie américaine--, se sont accrues de 1,2 milliard de dollars, les exportations du secteur alimentaire et des boissons ont diminué de 1 milliard.

Les exportations de soja ont également une nouvelle fois diminué, pénalisées par le conflit entre Washington et Pékin. La Chine est le principal importateur de soja américain mais elle a imposé des taxes douanières additionnelles sur cette denrée en représailles aux taxes punitives américaines sur les marchandises chinoises, ce qui freine l'appétit des importateurs chinois.

Les Etats-Unis et la Chine se livrent une guerre commerciale sans merci à coups de taxes douanières depuis des mois, suscitant des inquiétudes pour l'économie mondiale. Le président américain Donald Trump exige de son partenaire chinois qu'il mette fin à des pratiques commerciales jugées "déloyales".

Il exige notamment que Pékin ouvre davantage son marché aux biens américains et mette fin au "transfert forcé de technologies".

Alors que les discussions sont au point mort depuis des mois, le locataire de la Maison Blanche a fait part jeudi d'une "très bonne conversation" au téléphone avec son homologue chinois Xi Jinping sur cet épineux dossier.

De son côté, le président chinois Xi Jinping s'est dit "très heureux" d'avoir de nouveau parlé avec Donald Trump et a affirmé qu'il attachait "une grande importance aux bonnes relations avec le président" américain, selon l'agence officielle Chine nouvelle. Xi Jinping a également déclaré qu'il souhaitait rencontrer le locataire de la Maison Blanche au sommet du G20 en Argentine qui aura lieu les 30 novembre et 1er décembre.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.