Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les boissons énergisantes, populaires chez les jeunes, sont dans le collimateur des autorités américaines. Cinq décès et une crise cardiaque pourraient être liés à la consommation d'un produit de Monster Beverage. La boisson visée reste pour l'heure disponible en Suisse.

L'agence américaine des produits alimentaires et des médicaments (FDA) presse toute personne qui aurait ressenti des effets néfastes en consommant un complément alimentaire d'en informer le fabricant ou le distributeur. Mais "rien ne prouve" à ce stade qu'il existe un lien de cause à effet entre les boissons énergisantes de Monster Beverage et ces incidents, a déclaré une porte-parole de la FDA.

Monster Beverage est aussi l'objet d'une plainte en Californie, lancée vendredi par la famille d'une adolescente décédée d'arythmie cardiaque en décembre 2011 après avoir consommé deux canettes de Monster Energy en l'espace de 24 heures. Ses parents accusent Monster Beverage de ne pas avoir prévenu des dangers potentiels de leur produit.

En vertu de la loi américaine, les sodas ne peuvent pas contenir plus de 71,5 milligrammes de caféine pour 35 centilitres. Mais cette limitation ne s'applique pas aux boissons énergisantes, considérées comme des compléments alimentaires. Les deux canettes consommées par la jeune femme contenaient environ 480 mg de caféine, l'équivalent de 14 canettes de Coca-Cola.

Disponible en Suisse

Dans un communiqué, Monster Beverage a assuré n'avoir connaissance d'aucun décès causé par ses boissons.

En Suisse, la vente de la boisson n'est pas concernée. Monster Energy continue à être disponible sans restriction aucune, notamment chez Coop. Le grand distributeur bâlois renvoie aux fournisseurs et assure que la présence du produit est parfaitement en règle avec la loi.

Du côté de Migros, la porte-parole Monika Weibel s'est également référée à l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) et à la réglementation alimentaire.

La boisson contient en Suisse la moitié moins de caféine qu'aux Etats-Unis, a précisé l'OFSP. Le dosage équivaut à environ une tasse de café.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS