Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

En remportant dimanche le 3e tournoi des play-off, Jason Day s'est hissé à la première place du classement mondial.

Le vainqueur du Championnat PGA 2015, qui aura 28 ans le 12 novembre, est le troisième Australien à régner sur la planète golf après Greg Norman et Adam Scott.

Day a fini sa semaine avec une carte de 69, deux coups sous le par, pour un total de 262, soit un score final de -22! L'Australien avait déjà écoeuré ses rivaux lors des deux premiers tours avec des cartes exceptionnelles de 61 (-10) et 63 (-8).

Il a relégué son premier poursuivant, l'Américain Daniel Berger à six coups (268), tandis que les deux autres cadors du circuit, le Nord-Irlandais Rory McIlroy et l'Américain Jordan Spieth ont assisté, impuissants, au sacre du nouveau phénomène du golf mondial. McIlroy a terminé à la 4e place, à huit coups de Day à qui il a officiellement abandonné lundi sa première place au classement mondial.

Day, qui avait commencé l'année au 8e rang mondial, fait la loi sur le circuit depuis deux mois. Il a ainsi remporté son premier titre du Grand Chelem, le Championnat PGA, et a signé trois succès lors des quatre derniers tournois auquel il a pris part. "C'est difficile à expliquer ce que représente ce statut de no 1 mondial: c'est beaucoup de travail, mais j'avais le sentiment que mon heure était venue", a-t-il expliqué.

Jusqu'à cette année, Day, considéré dès son arrivée sur le circuit comme un no 1 mondial en puissance, collectionnait les places d'honneur dans les grands rendez-vous (2e du Masters en 2011 et de l'US Open en 2011 et 2013). "La pression a été forte ces derniers jours en particulier", a-t-il souligné.

Mais cette course à rebondissements n'est peut-être pas terminée: le quatrième et dernier tournoi des play-off, qui réunit les trente meilleurs joueurs de l'année, peut rebattre les cartes dès jeudi prochain à Atlanta.

ATS