Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Il faudra peut-être à l'avenir porter un casque pour conduire un vélo électrique. Le Conseil fédéral est prêt à étudier la question d'une telle obligation et pourrait l'intégrer dans le cadre de son concept Via Sicura, a annoncé lundi Moritz Leuenberger.
Le port obligatoire du casque pourrait frapper certaines catégories de vélos électriques, a déclaré le ministre des transports lors de l'heure des questions au National. Il répondait à Marie-Thérèse Weber-Gobet (PCS/FR).
La députée s'inquiétait du fait que si les cyclomotoristes sont obligés de porter un casque, les conducteurs de vélo électriques ne le sont pas. Or certains modèles permettent des pointes à plus de 50 km/h.
Le Conseil fédéral a pu constater personnellement la rapidité de ces engins, a précisé Moritz Leuenberger en guise de clin d'oeil. Lors de sa dernière course d'école début juillet, le gouvernement a en effet entrepris un tour en vélo électrique dans le Freiamt argovien.
Concernant le délai jusqu'à une décision du Conseil fédéral, le ministre sur le départ s'est montré prudent. Mais il espère être encore en charge du Département fédéral des transports. Le gouvernement pourrait donc remettre au Parlement avant fin octobre son programme de sécurité routière "Via Sicura".
Celui-ci prévoit une obligation de porter un casque pour les cyclistes jusqu'à 14 ans. Moritz Leuenberger aurait souhaité étendre cette mesure à tous les cyclistes. Mais les milieux pro-vélo lui ont fait savoir que cela découragerait plus d'une personne de privilégier ce mode de mobilité douce, avait-il expliqué en février.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS