Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les prix des vacances balnéaires devraient baisser de 10% dans les prochains mois. "Etant donné la mauvaise conjoncture économique, nous serions contents si nous parvenons à conserver le nombre de nos clients, voire à l'augmenter légèrement", indique Thomas Stirnimann, qui sera le patron d'Hotelplan dès la semaine prochaine.

Il explique dans une interview au "SonntagsBlick" que les problèmes les plus importants se situent en Italie pour Hotelplan. "Notre chiffre d'affaires y a fortement reculé, d'environ 30%." En outre, il est très difficile de restructurer dans la péninsule en raison des restrictions légales qui pèsent sur le marché du travail.

Hotelplan ne pense pourtant pas à vendre sa filiale italienne. "Nous cherchons des solutions. Aucune décision n'a toutefois été prise pour l'heure. L'Italie offre de belles opportunités, mais il faut prendre le temps de la réflexion, indique M. Stirnimann.

De manière générale, Hotelplan table sur un résultat négatif pour l'exercice 2012, qui se termine à la fin du mois d'octobre. Il s'agirait du quatrième de suite. L'Italie avait déjà été désignée précédemment comme la principale responsable de ces chiffres rouges.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS