Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Au moins 88 personnes ont péri et près de 400 autres ont été blessées dans une série d'attentats samedi et dimanche en Irak. Le consulat honoraire de France à Nassiriya, au sud de Bagdad, a notamment été touché.

L'attentat le plus grave a eu lieu près d'Amara, à 300 km au sud de Bagdad, dans le sud-est de l'Irak, non loin de la frontière iranienne. L'explosion dimanche matin de deux voitures piégées près d'un sanctuaire chiite et d'un marché a fait au moins 16 tués et une centaine de blessés, selon des sources médicales et policières.

Bagdad n'a pas été épargnée. Trois attentats à la voiture piégée dans trois quartiers de la capitale ont tué au moins 18 personnes et en ont blessé une centaine d'autres, selon des sources médicale et sécuritaire.

Près de Doudjaïl, ce sont onze soldats qui ont été tués et sept autres blessés dans un attentat suicide à la voiture piégée contre une base militaire dans la nuit de samedi à dimanche. A Kirkouk, une voiture piégée a explosé tôt dimanche près d'un centre de recrutement d'agents de sécurité de la compagnie pétrolière Iraqi North Oil Co. Huit personnes qui faisaient la queue ont été tuées.

La France condamne

A Nassiriya, une bombe placée dans une voiture stationnée près du consulat honoraire de France a en outre explosé vers 09h00 (08h00 en Suisse) dimanche, selon une source diplomatique française. Cet attentat a été fatal à un policier chargé de la sécurité.

Les locaux ont été endommagés par l'explosion mais le consul honoraire, de nationalité irakienne, ne se trouvait pas sur les lieux au moment de l'attentat, a précisé un diplomate français.

A Paris, le ministère des Affaires étrangères a déclaré dimanche que la France condamnait "avec la plus grande fermeté" la vague d'attentats, et notamment celui visant son consulat honoraire à Nassiriya.

Toutes ces attaques, qui n'ont pour l'heure pas été revendiquées, portent à 101 le nombre de tués dans les violences en Irak depuis début septembre. Cette journée était la plus sanglante depuis le 16 août, où 82 personnes avaient péri.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS