Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Dominique Gisin est déjà guérie. Deux semaines après s'être fracturé la tête du tibia, l'Obwaldienne s'est envolée pour les Mondiaux à Beaver Creek, où elle devrait participer jeudi prochain au géant.

La championne olympique de descente avait chuté le 19 janvier en super-G à Cortina (It). La durée de convalescence pour une telle blessure - fracture de la tête du tibia sans déplacement au genou droit - étant de quatre à six semaines, il semblait improbable qu'elle puisse se rendre dans le Colorado.

Mais c'était sans compter sur "un processus de guérison optimal et une énorme dose de chance", a expliqué Swiss-Ski dans un communiqué. Dominique Gisin a ainsi passé avec succès des tests de résistance. Elle est aussi remontée sur ses skis mercredi à Lenzerheide, sans ressentir la moindre gêne.

Swiss-Ski a toutefois précisé que sa participation au géant n'était pas encore définitive. L'Obwaldienne décidera sur place si elle s'élance ou non en géant.

"Je suis immensément heureuse de pouvoir tout de même partir pour les Mondiaux", a commenté la skieuse d'Engelberg. "J'ai travaillé très dur et devrai redoubler d'efforts ces prochains jours pour pouvoir vraiment être au départ et tenir tête à la concurrence", a-t-elle ajouté.

Si elle est de la partie jeudi prochain, il ne faudra pas s'attendre à des miracles de sa part. Outre le fait qu'elle revient à peine de blessure, le géant reste la moins bonne de ses disciplines. Un géant dont elle occupe actuellement la 17e place dans la hiérarchie de la Coupe du monde.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS