Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Sion compte désormais un peu plus de 30'000 habitants. Comme la plupart des villes suisses, la capitale valaisanne a vu sa population régulièrement augmenter ces dix dernières années. Avec une accélération entre 2005 et 2010.

La municipalité de Sion a invité vendredi son 30'000e habitant à partager un moment de convivialité. Etudiant à la HES-SO Valais, le jeune homme de 22 ans s'est établi dans la cité valaisanne en juillet dernier en provenance d'Yverdon-les-Bains (VD).

Voilà tout juste 20 ans, Sion accueillait son 25'000e habitant. Depuis, sa population a progressé pour atteindre en 2010 les 29'874 habitants, soit 305 de plus qu'en 2009.

En passant cette année la barre des 30'000 habitants, la capitale du Valais conforte sa place de plus grande ville du canton et se rapproche de Neuchâtel (32'973 hab. au 31.12.2010) ou Vernier (GE) (33'335).

Naturalisations en hausse

Avec 15'617 âmes, la gente féminine domine dans la cité sédunoise. La moyenne d'âge de l'ensemble de la population est de 41 ans et les plus que centenaires sont au nombre de neuf.

La répartition entre ressortissants suisses (22'177, soit 74,24%) et étrangers (7697, soit 25,76%) est stable depuis 2009. Les Portugais représentent la population étrangère la plus importante (38,4%), suivis des Italiens (16%) et des Français (9,5%).

Les naturalisations sont en nette progression dans la capitale valaisanne: 326 en 2010 contre 199 en 2009 et 118 en 2008. Cette augmentation explique la baisse du nombre de titulaires d'un permis C et l'augmentation de celui des personnes bénéficiant du droit de cité.

Développement positif

Selon l'annuaire "Statistiques des villes suisses" publié en février 2011 par l'Union des villes suisses et par l'Office statistique de la ville de Zurich, les treize plus grandes villes du pays connaissent toutes un développement positif. Parmi celles comptant plus de 20'000 habitants, seules Zoug et Schaffhouse ont enregistré un recul en 2009.

ATS