Valon Behrami, officiellement présenté jeudi par le FC Sion, a signé en Valais en grande partie grâce à la relation qui le lie à Christian et Barthélémy Constantin.

"Lors de ma dernière blessure (ndlr: fracture du péroné il y a trois mois, il n'a plus joué depuis), la première personne à m'avoir écrit a été Barth. Je suis depuis longtemps très lié à la famille Constantin et, à Sion, on ne m'a pas traité comme un joueur mais comme un homme."

Le Tessinois, qui espère à 34 ans terminer sa carrière en Valais - il a signé pour deux saisons -, sait qu'il a encore besoin de temps pour revenir au jeu. "Je suis dans la dernière phase de la récupération", explique-t-il, profitant par la même occasion pour balayer l'hypothèse d'un retour en Suisse un tantinet pantouflard synonyme de préretraite.

"Ceux qui me connaissent savent très bien que je ne peux pas vivre heureux si ça ne va pas sur le terrain. Je suis trop fier. Je ne suis pas ici pour faire du cinéma et jouer uniquement sur mon nom. Il y a des joueurs qui disent, face à la blessure, que leur corps a dit stop. Mais je ne fonctionne pas comme ça. C'est ma tête qui doit dire stop et je jouerai tant que je serai heureux d'aller travailler."

L'ancien international a, bien évidemment, été interrogé sur l'équipe de Suisse, dont il ne porte plus le maillot depuis le Mondial 2018 et la polémique qui s'est ensuivie. "Tu veux la vérité ? Je n'ai pas regardé les matches. Je n'avais pas le temps. Tu sais, je me couche tôt...", a-t-il d'abord lancé sourire en coin.

Avant d'embrayer tout seul: "Au risque de paraître prétentieux, notre génération a permis à l'actuelle d'obtenir de tels résultats. Maintenant, il y a des joueurs trop vieux, plus au niveau physique ou technique... Mais nous, Stephan (Lichtsteiner), Blerim (ndlr: Dzemaili) ou moi avons ouvert une voie. Il s'est passé ce qui s'est passé et je crois que l'on ne m'a pas témoigné le respect que je méritais. C'était à moi de dire que je quittais la sélection. Donc non, je n'ai pas regardé les matches. Franchement, je n'en avais pas envie..."

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.