Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le secrétaire général de l'ASF Alex Miescher a tenu des propos sur les binationaux qui ont fait polémique. Valon Behrami a subtilement donné sa réponse sur les réseaux sociaux.

Capitaine de la Suisse lors de son huitième de finale de Coupe du monde perdu mardi dernier à St-Pétersbourg, Valon Behrami n'a pas franchement goûté aux paroles d'Alex Miescher concernant le possible abandon du deuxième passeport des binationaux.

Le dirigeant de l'ASF ne s'est pas fait que des amis à la suite de son interview publiée vendredi dans le "Tages Anzeiger" où il est revenu sur les célébrations des joueurs lors du match contre la Serbie. A commencer par Valon Behrami. Mais plutôt que de prendre position directement sur Twitter, le milieu tessinois s'est contenté d'aimer certaines publications allant dans le sens de l'ouverture et prônant la multiculturalité helvétique. Il a également retweeté un texte du très suivi journaliste italien Gianluca Di Marzio sur l'équipe de France qui brille grâce à son caractère pluriethnique.

Alors que le silence de l'ASF à propos de cette polémique interpelle, Valon Behrami a choisi de donner son avis de manière moins frontale. Un geste fort, sans jeter de l'huile sur le feu, qui sied parfaitement à un joueur que l'on écoute lorsqu'il prend la parole.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS