Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un énorme feu de forêt menaçait toujours ce week-end Valparaiso, port chilien classé au patrimoine mondial de l'UNESCO. L'état d'urgence a été décrété et quelque 7000 personnes évacuées. Une femme a perdu la vie et une trentaine de personnes ont été blessées.

Les conditions climatiques défavorables ont activé quelques foyers, mais sans causer de dommages importants, selon des informations officielles communiquées dans la nuit de samedi à dimanche. "Sur les six secteurs où nous avions des difficultés, quatre sont actuellement sous contrôle", a indiqué le vice-ministre de l'Intérieur Mahmud Aleuy.

L'incendie a déjà ravagé quelque 560 hectares d'eucalyptus, de zones boisées, de pâturages et de buissons. Il a démarré vendredi après-midi au même endroit où l'an dernier, un autre sinistre avait causé la mort de 15 personnes et détruit 3000 maisons.

Population hors de danger

Le port de Valparaíso, au bord de l'océan Pacifique, restait en "état d'urgence", selon les autorités, tout comme la ville voisine de Vina del Mar, à une centaine de kilomètres de Santiago. Une femme de 67 ans est décédée d'une crise cardiaque. Trente-deux personnes ont été blessées, dont 19 pompiers. "Aucun pompier n'est en danger de mort. Il n'y a pas de problèmes de maintien de l'ordre public", a dit M. Aleuy.

Les autorités estiment que la population est désormais hors de danger. Samedi, on ne distinguait plus de flammes importantes dans les zones où travaillaient les pompiers. Dans le centre de Valparaiso, le calme était revenu, interrompu uniquement par le survol des avions et hélicoptères participant à la lutte contre l'incendie.

Route coupée

Pendant la nuit de vendredi à samedi, quelque 7000 habitants ont dû être évacués. Dimanche toutes avaient pu regagner leur domicile. Les autorités ont lancé un appel pour demander à la population d'éviter de voyager dans la région.

La route principale entre la capitale et Valparaiso a été coupée en raison de la proximité des flammes, qui s'étaient dangereusement approchées des pylônes à haute tension et d'une centrale électrique. Toutefois, "nous n'avons aucune maison détruite" par l'incendie, a confirmé M. Aleuy.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS