Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'Américain Tejay Van Garderen (BMC) a remporté en solitaire la 7e étape du Tour de Suisse à Sölden, en Autriche. Le maillot jaune est désormais sur les épaules du Français Warren Barguil (Giant).

Cette étape-reine n'a pas déçu. Le combat entre les meilleurs a été rude. Le maillot jaune Wilco Kelderman n'a pas résisté à la dernière ascension de 12 km en direction du glacier du Rettenbach au-dessus de la commune autrichienne de Sölden. Il n'a pas supporté le rythme imposé par le Biélorusse Vasil Kyryenka, le champion du monde du contre-la-montre qui travaillait pour son leader, Geraint Thomas.

Kelderman éliminé, ce fut au tour de Tejay Van Garderen d'attaquer à 4,6 km de l'arrivée. L'Américain de la BMC avait, il est vrai, un retard de plus de 2' au général, il ne représentait donc pas un danger immédiat pour Barguil et l'autre Américain Andrew Talansky. Van Garderen s'est offert un beau lot de consolation après son étape manquée jeudi à Amden sous le déluge.

A moins de 4 km de l'arrivée, Barguil a démarré. Il a été suivi dans un premier temps par le Colombien de la IAM, Pantano puis par son compatriote Miguel Lopez. Ce dernier a pris la deuxième place à 16'' de Van Garderen juste devant Barguil.

Barguil, le sixième leader différent depuis le départ de Baar, possède désormais 21'' d'avance sur Lopez et 24'' d'avance sur Talansky. Un écart qui pourrait être insuffisant pour le Français de la Giant, car l'Américain est un excellent rouleur qui pourrait profiter du chrono de samedi à Davos pour endosser le maillot jaune.

ATS