Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Une bataille somptueuse s'annonce sur 400 m, après les séries qui ont permis d'assister à l'émergence d'une concurrence très vive pour Wayde van Niekerk.

En quête d'un doublé 200/400 m aux Mondiaux de Londres, le champion olympique sud-africain, certes à l'économie, s'est qualifié pour les demi-finales avec le 16e chrono, en 45''27. Il a gagné sa course en passant l'épaule à 60 m de l'arrivée, sans montrer le moindre signe de fatigue.

Van Niekerk devra bien gérer ses efforts d'ici la finale de mercredi (demi-finales dimanche), car l'épreuve pourrait bien être la plus relevée de ces Mondiaux. Elle l'est du reste déjà sur la papier, puisqu'elle réunit quatre des huit hommes les plus rapides de l'histoire. Outre le recordman du monde van Niekerk (43''03), il s'agit du Botswanais Isaac Makwala et des Américains Fred Kerley et LaShawn Merritt.

Maakwala - un habitué du Résisprint de La Chaux-de-Fonds, où il brille chaque année - s'est montré le plus rapide de ces séries en 44''55, devant le Bahaméen Steven Gardiner (44''75), vainqueur dans une autre série, et un autre Botswanais, Boboloki Thebe (44''82). Fred Kerley a couru en 44''92. La finale, mercredi à 22h50, sera très chaude et pourrait bien déboucher sur un record du monde.

ATS