Navigation

Vandalisme contre une mosquée: cinq israéliens arrêtés

Ce contenu a été publié le 18 janvier 2010 - 20:51
(Keystone-ATS)

Jérusalem - Cinq jeunes colons israéliens soupçonnés d'être impliqués dans des actes de vandalisme le 12 décembre contre une mosquée ont été arrêtés. La mosquée visée se trouve dans le village palestinien de Yassuf, au nord de la Cisjordanie.
Les colons ont été arrêtés par des forces de police et des agents du Shin Beth, le service de sécurité intérieure, dans la colonie de Yitzhar située également dans le nord de la Cisjordanie. Cinq autres colons qui étaient recherchés pour d'autres délits ont également été arrêtés.
Selon les autorités locales palestiniennes, des colons avaient mis le feu à des livres de prière, dont des Corans, et à un tapis dans la principale mosquée du village de Yassuf, après en avoir fracturé la porte. Ils avaient peint sur le sol un graffiti anti-palestinien en hébreu: "Soyez prêts à payer le prix".
Un député d'opposition d'extrême-droite, Michael Ben Ari, a dénoncé ces arrestations à la radio militaire. "C'est un scandale que l'on arrête ces enfants (les colons soupçonnés), nous ne sommes pas en Iran. Dans cette affaire c'est la police qui viole les lois", a protesté ce parlementaire.
Les dégradations commises contre la mosquée avaient été dénoncées par les plus hautes autorités politiques et spirituelles en Israël, y compris par le premier ministre Benjamin Netanyahu qui avait évoqué "un crime particulièrement grave, contraire aux traditions du judaïsme et d'Israël".
Des colons extrémistes pratiquent une politique de représailles systématiques, dite du "prix à payer", qui consiste à s'en prendre à des cibles palestiniennes chaque fois que les autorités israéliennes prennent des mesures qu'ils considèrent comme allant à l'encontre de la colonisation.
Ces agressions se sont intensifiées après la décision de M.Netanyahu de décréter un moratoire de dix mois sur les nouvelles constructions dans les implantations de Cisjordanie occupées.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.