Toute l'actu en bref

Les soupapes à vide de VAT permettent par exemple de produire des micropuces pour smartphones à l'abri de particules (archives).

KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER

(sda-ats)

Près d'un an après son entrée en Bourse, le groupe VAT publie des résultats annuels 2016 en forte hausse. Par rapport à l'année précédente, le bénéfice net du fabricant de soupapes à vide a grimpé de 852,2%, à 67,2 millions de francs.

Cet important rebond a été rendu possible par une productivité accrue, ainsi qu'une baisse des charges financières, a communiqué vendredi la société basée à Haag (SG). A noter que les chiffres 2015 contenaient les coûts d'intérêts du prêt des actionnaires.

Du côté des ventes, VAT se félicite d'une hausse de près d'un quart (+23,6%), à 507,9 millions de francs. L'entreprise a profité d'une accélération de la croissance de ses principaux marchés et de la demande de plus en plus forte, dans l'industrie, de microélectronique et d'écrans d'affichage.

Les soupapes à vide de VAT permettent par exemple de produire des micropuces pour smartphones à l'abri de particules. Dans le principal segment, les ventes 2016 ont augmenté de 27,5% (à 394,6 millions de francs), dopées par les semi-conducteurs et les écrans d'affichage.

Dans le segment des services globaux, la croissance du chiffre d'affaires est également au rendez-vous: +17,3%, à 81,9 millions. Quant aux activités industrielles, elles se sont légèrement contractées (-0,5%, à 31,4 millions).

Changement de président

Sur le plan opérationnel, le résultat avant intérêts, impôts, dépréciations et amortissements (EBITDA) a bondi de 25%, à 149,6 millions de francs. Corrigé des effets uniques, l'EBITDA a connu une évolution similaire: +24,7%, à 158,1 millions, pour une marge correspondante de 31,1% (contre 30,8% en 2015).

Les entrées de commandes ont enregistré une hausse encore plus marquée durant l'exercice sous revue: elles ont gonflé de près d'un tiers (31,3%), pour se porter à 561,9 millions.

Au vu de ces bons résultats, le conseil d'administration du groupe aux 1439 collaborateurs proposera un dividende étoffé de 1,33 franc (à 4 francs) lors de l'assemblée générale. Cette dernière se tiendra le 17 mai prochain.

L'organe de surveillance a par ailleurs choisi Martin Komischke - l'actuel président de Hoerbiger Holding - pour prendre la succession de Horst Heidsieck à la présidence de VAT. M. Heidsieck a en effet décidé de ne pas se présenter pour un nouveau mandat.

Pour l'année en cours, la société table sur une amélioration de ses recettes de l'ordre de 20% minimum (à taux de change constant). Cet optimisme s'appuie sur l'explosion du big data, de l'internet des objets ou encore de l'industrie 4.0, qui entraîne une demande accrue dans le domaine des soupapes.

ATS

 Toute l'actu en bref