Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'Eglise catholique a lancé officiellement jeudi un centre d'"elearning" pour former prêtres, évêques et religieuses à la protection de l'enfance. Le lancement a ponctué un symposium de quatre jours à Rome, organisé pour mieux coordonner la lutte contre la pédophilie.

C'est à partir de Munich que doit être géré le centre de formation sur Internet, accessible depuis le monde entier. La plateforme intègrera les connaissances les plus actualisées sur les multiples dimensions du problème pédophile.

Avec le soutien du Vatican, 200 évêques, supérieurs d'ordres religieux et experts, étaient réunis pour "mettre fin à la culture du silence" dans l'Eglise. Ils devaient aussi trouver les bons instruments pour lutter efficacement contre un scandale qui a fait des dizaines de milliers de victimes, enfants et adolescents, à travers le monde.

Sujet tabou

Cette réunion organisée, par le Vatican, a joué d'abord le rôle d'un séminaire de "formation" de nombreux évêques eux-mêmes, selon plusieurs participants. Des évêques qui ont besoin d'échanger des expériences, sur un sujet souvent encore tabou.

De nombreux thèmes, comme les viols des handicapés ou les traitements des victimes d'abus et des prédateurs, ont été abordés de manière directe.

Depuis mai dernier, les épiscopats du monde entier se sont vu ordonner, par la Congrégation vaticane pour la doctrine de la foi, de mettre au point, en l'espace d'un an, des dispositifs de lutte contre la pédophilie en conformité avec les exigences de Rome et de collaborer avec la justice civile.

Ce symposium, organisé par l'Université jésuite, est une étape pour aider les conférences épiscopales à tenir ce délai, en leur fournissant des directives claires et des informations.

ATS