Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Lausanne - Les députés vaudois ont adopté mardi le projet de budget 2011 du canton après avoir accepté un amendement en faveur de la CGN. Hormis l'extrême gauche, les partis ont salué des compromis qui assurent la paix sociale.
A une très large majorité, les députés ont approuvé en troisième débat un projet de budget qui dégage moins de 3 millions de francs de recettes. Il représente une hausse de 7% soit 550 millions de francs par rapport au précédent, a souligné le président de Commission des finances, le radical Frédéric Grognuz.
Devisé à 8,02 milliards de charges, le budget "répond aux besoins de la population", a estimé le socialiste Grégoire Junod alors que la Verte Béatrice Métraux jugeait que la cohésion sociale est ainsi "assurée". A droite, les libéraux ont promis de revenir à la charge l'an prochain avec une demande de baisse d'impôts. "Nous sommes gavés, nous sommes farcis comme des dindes, sauf le contribuable", a commenté le libéral Jean-Marie Surer.
Trop de detteL'Alliance du centre a déploré une baisse de la dette insuffisante à un moment de haute conjoncture. Pour A gauche toute!, le projet de budget n'est en revanche pas admissible car il ne prend "nullement en compte les urgences sociales et écologiques".
Expédiée à toute allure, la discussion du budget ne s'est animée que sur l'amendement du socialiste Stéphane Montangero portant sur un montant de 550'000 francs en faveur de la Compagnie générale de navigation sur le Léman (CGN). Destinée à assurer la desserte de Lavaux avant 14h30 par le bateau "Rhône", la proposition a été acceptée par 72 voix contre 61 et 9 abstentions.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS