Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Emmanuel Gétaz, candidat de Vaud Libre arrivé troisième dimanche au premier tour de l'élection complémentaire au Conseil d'Etat, se retire de la course. Il appelle à ne pas voter pour l'UDC Pierre-Yves Rapaz lors du second tour du 18 décembre.

Dans un communiqué, Vaud Libre note lundi sa "grande satisfaction" du score obtenu (10,09%). Le résultat est "largement supérieur" à la force (3,3%) que représentent actuellement au Grand Conseil les membres historiques de l'Alliance du Centre (Vaud Libre, PDC, UDF).

Pour la suite du processus électoral, Vaud Libre appelle à ne pas voter Pierre-Yves Rapaz, "candidat de la droite dure", arrivé deuxième dimanche. Il serait "impensable" que le candidat UDC devienne ministre de l'économie alors qu'il défend "ouvertement l'initiative UDC contre la libre circulation", écrit le parti centriste.

Vaud Libre souligne en revanche "les points communs" entre son parti et celui de l'écologiste Béatrice Métraux, sortie en tête de l'élection complémentaire. Le parti note qu'il va poursuivre son action en vue des élections générales de mars et relève que la présence d'un conseiller d'Etat centriste serait de nature à favoriser un travail "sans polarisation" au sein de l'exécutif.

ATS