Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le procès d'un homme de 37 ans s'est ouvert mardi devant le Tribunal criminel de Lausanne. En février 2010, à Lausanne, il a porté 44 coups de couteau à son épouse, mettant sa vie en grave danger.

Ce ressortissant marocain, chauffeur de taxi, répond principalement de tentative d'assassinat. L'accusation lui reproche d'avoir porté de multiples autres coups à sa victime, principalement en 2007, lui causant notamment une perforation du tympan et des côtes cassées.

Fréquentes disputes

Le couple s'est rencontré en 2003 et s'est marié en novembre 2006. Dès leur mariage, les époux se sont fréquemment disputés. Selon la victime, l'accusé aurait à plusieurs reprises violemment frappée à coups de poings et de pieds.

En octobre 2007, notamment, il l'aurait séquestrée durant toute une nuit dans la salle de bain. Il l'aurait menacée en lui pointant un couteau sous la gorge de la tuer ou de se suicider si elle appelait la police.

Sauvage agression

Le 22 février 2010, en soirée, l'homme s'est introduit de force dans le logement de son épouse, dont il était séparé. La suspectant d'être infidèle, il lui a porté 44 coups de couteau, au moyen de trois couteaux. Il n'a cessé de frapper sa victime qu'à l'arrivée de la police.

Sous la violence des coups, les trois lames se sont cassées ou pliées. Souffrant de multiples plaies principalement abdominales, la victime a été hospitalisée au CHUV, et a survécu à ses blessures, bien que sa vie ait été mise en danger selon les médecins.

A l'audience, l'homme a uniquement admis avoir porté des coups de couteau à son ex-épouse. Il a formellement contesté tous les autres faits qui lui sont reprochés. Selon lui, sa femme était "une diablesse" qui ne voulait pas travailler et lui manquait de respect. La défense invoque une tentative de meurtre passionnel. Le jugement tombera ultérieurement.

ATS