Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Une femme de 35 ans et sa fille de 7 ans, portées disparues depuis le 26 janvier de leur domicile de Chexbres (VD), ont été retrouvées saines et sauves dans le sud-ouest de la France. Un témoin a avisé le papa de la fillette suite à la large diffusion de l'avis de disparition.

La Police cantonale vaudoise a pris des mesures afin de permettre la prise en charge de la fillette par son père, a précisé jeudi soir le porte-parole de la police Jean-Christophe Sauterel, dans un communiqué. Une décision prise en accord avec la Justice de Paix et le Service de protection de la jeunesse vaudois.

Bonne collaboration

Le témoin avait hébergé la maman et sa fille, qui se portent bien, ajoute la police. Et d'annoncer la révocation de l'avis de disparition pour ces deux personnes. La mère se trouvait dans une situation psychologique "fragile" au moment de sa disparition.

Des instructions judiciaires avaient été ouvertes en France comme en Suisse, après que des retraits bancaires avaient été signalés à Paris le 27 janvier. Deux enquêteurs vaudois avaient même été dépêchés à Paris le 1er février pour collaborer aux recherches.

A Paris, le vice-procureur chargé des mineurs avait ouvert une instruction pour "disparition inquiétante". En Suisse, le procureur instruisait pour mise en danger de la vie d'autrui. Grâce à cette procédure, la collaboration de police à police est plus efficace que par la voie de la commission rogatoire, soulignait M. Sauterel le 2 février dernier.

ATS