Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le nombre d'accidents a significativement diminué sur les routes vaudoises en 2014 (-4,8%). Avec 20 décès, le nombre de victimes est également en forte baisse (-44, 4%). Les motards restent très exposés avec sept morts (six en 2013).

"Le nombre de victimes est passé de 36 en 2013 à 20 l'an dernier", une tendance qui semble à contre-courant de celle d'autres cantons, a déclaré lundi devant la presse à Lausanne le commandant de la police vaudoise Jacques Antenen. "Cette diminution est assez considérable, même si chaque cas reste une tragédie, un mort de trop. Depuis 2003, ce sont quasi 70% d'accidents en moins sur les routes vaudoises", a-t-il souligné.

Outre la part de la fatalité, un certain nombre de mesures mises en place dans ce canton ont contribué à ce bilan favorable. Le commandant a cité le travail des policiers, l'amélioration du réseau routier, les campagnes de prévention, les contrôles et le permis en deux phases. Quant aux mesures de via Sicura, "la peur du gendarme paie", selon lui.

Message à répéter

Même si elles sont en diminution, la vitesse, l'inattention, le non-respect des priorités, l'ivresse au volant font malheureusement toujours des victimes, a relevé Béatrice Métraux, cheffe du Département des institutions et de la sécurité. La conseillère d'Etat a rappelé la nécessité de l'éducation, de la prévention et de la répression en la matière.

Par exemple, en 2014, 80% des personnes tuées lors d'accidents n'étaient pas attachées, a souligné la conseillère d'Etat. "Ce week-end encore, deux personnes sont décédées dans le Nord vaudois, éjectées faute d'avoir mis leur ceinture. Pour un simple clic qui fait défaut, ce sont des vies gâchées", a ajouté M. Antenen.

Inattention première cause

Les causes principales des accidents mortels sont stables. Mais l'inattention (22,5%) prend toutefois le pas sur l'alcool (15%), et la vitesse (15%), a relevé le responsable. Les accidents ayant impliqué une personne ivre (conducteur/piéton) ont diminué pour atteindre 653 cas (-114 cas). Le nombre de chauffards a passé de 53 à 51.

Les contrôles de vitesse (radar mobile) de la gendarmerie ont augmenté, passant de 1940 en 2013 à 2250 en 2014, dont 1228 en localités.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS