Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un planétarium de 100 places, le seul de Suisse romande, trônera au Chalet-à-Gobet, au nord de Lausanne. Baptisé "Porte des étoiles", le futur centre comptera également un observatoire astronomique public, ainsi que des espaces d'exposition et d'animation.

Le projet lauréat du concours international d'architecture, présenté jeudi à la presse, a été choisi à l'unanimité parmi 33 dossiers. Dessiné par le bureau lausannois Jean-Baptiste Ferrari & Associés, le planétarium sera construit derrière l'Auberge du Chalet-à-Gobet.

Trois coupoles d'observation seront construites 400 mètres plus loin, à l'abri des lumières de la ville. Le centre devrait ouvrir ses portes fin 2014 ou début 2015 et attirer entre 50'000 et 100'000 visiteurs par an.

Bâtiment emblématique

Le planétarium sera de forme géométrique irrégulière. A l'intérieur, le parcours conduira les visiteurs de la lumière du jour à la pénombre du planétarium. Une terrasse à ciel ouvert permettra d'organiser des observations nocturnes.

Juste à côté, un nouveau bâtiment viendra remplacer les écuries détruites dans un incendie en janvier 2007. Il comprendra le centre des sciences avec une zone d'accueil, une cafétéria, des espaces d'exposition et d'animation, dont l'Espace des inventions, à l'étroit à la Vallée de la Jeunesse.

Cette nouvelle construction sera flanquée à l'ouest d'un bâtiment rénové, dédié au tourisme vert avec des dortoirs. De l'autre côté, elle jouxtera l'ancien arsenal, qui abritera les locaux administratifs et des dépôts.

Les promoteurs de la Porte des étoiles sont réunis au sein d'une fondation créée en février 2010. On y trouve des représentants de Lausanne, de la Société vaudoise d'astronomie, de l'EPFL, de l'UNIL, de la HEIG-VD et de l'Espace des inventions. La fondation est chargée de réunir huit millions de francs sur les 25 millions que coûtera l'ensemble du projet.

ATS