Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le comité "Non à une assurance dentaire obligatoire de base vaudoise" a lancé mercredi sa campagne en vue des votations du 4 mars. Le PLR Marc-Olivier Buffat a dénoncé une triple ponction sur la classe moyenne.

KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

(sda-ats)

Les opposants à l'initiative vaudoise pour le remboursement des soins dentaires ont lancé mercredi leur campagne. Leur comité qui rassemble PLR, UDC, Vert'libéraux, organisations économiques et médecins-dentistes dit non à une assurance chère et trompeuse.

Ce projet lancé par l'extrême-gauche est cher, injuste pour les personnes actives, trompeur et risqué pour le canton de Vaud, estime le comité "Non à une assurance dentaire obligatoire vaudoise". Il combattra activement jusqu'à la votation du 4 mars une initiative financée par une nouvelle ponction sur les salaires.

"On a un texte, rigide, clair, impératif", a relevé Marc-Olivier Buffat. Le chef de groupe PLR au Grand Conseil a dénoncé une triple ponction sur la classe moyenne dictée par un texte impératif. Il a rappelé que le Parlement quelle que soit sa majorité ne pourra en aucun cas revoir le système.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS