Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Logo du Groupe Tamedia à Zurich (archives).

KEYSTONE/ENNIO LEANZA

(sda-ats)

Les rédactions romandes de Tamedia, soutenues par Syndicom et Impressum, ont décidé de saisir l'Office vaudois de conciliation et d'arbitrage. Elles dénoncent l'absence de dialogue social et demandent notamment le gel des licenciements durant deux ans.

La décision des rédactions a été prise mardi lors d'assemblées générales, indiquent mercredi Syndicom et Impressum dans un communiqué. Elle vise la restructuration en cours à Tamedia.

Face à un dialogue social "au point mort", les rédactions demandent "que leurs revendications soient prises au sérieux, que des négociations soient ouvertes avec le groupe". Les exigences portent sur le gel des licenciements durant deux ans, le maintien du Matin semaine et de 20 minutes sous forme papier et sur des investissements dans les rédactions.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS