Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les Etablissements de la Plaine de l'Orbe (EPO): la Commission de gestion du Parlement vaudois demande davantage de moyens pour le Service pénitentiaire (archives).

KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD

(sda-ats)

Malgré ses récents efforts, l'Etat de Vaud doit consacrer encore davantage de moyens au Service pénitentiaire (SPEN). La Commission de gestion du Grand Conseil (COGES) demande au gouvernement de "se redéterminer" sur sa feuille de route.

"La montée en puissance constatée ces dernières années (sur le dossier pénitentiaire) ne suffit pas", a déclaré mercredi Fabienne Freymond Cantone. La présidente de la COGES a présenté le rapport de 150 pages de la commission, "un travail extrêmement dense" qui adresse 32 observations au gouvernement.

Il manque "encore 200 places de détention, voire plus" dans le canton, a poursuivi la députée socialiste. Malgré "une vraie révolution entamée et les gros efforts déployés par le Conseil d'Etat", cela ne suffit pas.

Outre les problèmes d'infrastructures, une attention plus vive doit être portée aux questions de personnel. La réévaluation de la fonction d'agent de détention est impérative. La tâche est "complexe et difficile" et mériterait d'être mieux rétribuée, selon la COGES.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS