Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

En 2015, le canton de Vaud a recensé davantage de cas de violence domestique que la moyenne nationale (photo symbolique).

KEYSTONE/LUIS BERG

(sda-ats)

Le canton de Vaud veut serrer la vis aux auteurs de violences domestiques. A l'aide de diverses mesures comme le renforcement des mesures d'éloignement ou la pose de bracelets électroniques à certains agresseurs, il veut mieux protéger les victimes.

Cet avant-projet de loi introduit aussi des entretiens socio-éducatifs obligatoires, indique un communiqué du Conseil d'Etat. Ils s'adressent aux agresseurs expulsés du domicile et ce, afin de limiter la récidive.

Autre mesure de poids: le juge peut astreindre l'auteur de violence qui a été expulsé à porter un bracelet électronique. Une nouvelle direction interservice et un observatoire des violences domestiques coordonneront ce dispositif.

Vaud très concerné

L'an dernier, le canton de Vaud a recensé davantage de cas de violence domestique que la moyenne nationale: 3,7 infractions pour 1000 habitants contre 2,07. Autre chiffre inquiétant: cinq homicides sur les sept commis sur sol vaudois relevaient de la violence domestique.

Difficile d'arrêter un chiffre précis du nombre d'auteurs vu le secret qui entoure souvent ces situations. Néanmoins, dans le canton de Vaud, il est estimé à 3'200. Un cinquième des agresseurs interpellés repassent par ailleurs à l'action.

Consultation publique

Le texte, mis en consultation publique depuis jeudi par le Département du territoire et de l'environnement de Jacqueline de Quattro, est le fruit d'un groupe de travail comprenant des représentants de plusieurs départements et milieux. Il a été piloté par le Bureau de l'égalité entre les hommes et les femmes. Il est en consultation jusqu'au 30 septembre 2016.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS