Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les cantons de Vaud, du Valais, l'Office fédéral des transports (OFT) et les CFF ont signé lundi en gare de Vevey (VD) une déclaration d'intention pour développer la ligne du Simplon. Le document offre une vision jusqu'en 2030-2040 des infrastructures nécessaires.

La ligne du Simplon est un axe majeur qui voit passer quelque 200 trains par jour. Elle doit être améliorée, ont indiqué les quatre partenaires dans un communiqué commun. La déclaration d'intention fixe les objectifs, les phases d'études, la planification des aménagements nécessaires et les modalités de préfinancement par les cantons.

Le gabarit de l'axe du Simplon sera adapté pour les trains à deux étages. Sur la ligne entre Lausanne et Vevey, le passage de telles rames sera possible dès décembre 2012.

Toute la ligne jusqu'à Brigue (VS) sera ensuite adaptée dans l'optique d'une mise en service dès 2020. Les CFF mènent néanmoins une analyse pour savoir s'il est possible d'avancer ce délai, a indiqué à l'ats leur porte-parole Frédéric Revaz.

Trois millions de francs

Outre l'élargissement du gabarit de toute la ligne Lausanne-Brigue, les travaux comportent la réalisation de quatre tunnels, la construction de celui de Gobet à Sierre (VS) ayant déjà commencé. Sierre accueillera un second tunnel, les deux autres étant prévus à St-Maurice et entre Vevey et Montreux (VD).

Dans un second temps, des travaux pourraient être entrepris pour augmenter les fréquences dans le Chablais valaisan et pour réduire les temps de parcours entre Viège (VS) et Lausanne. Le financement anticipé par les cantons de Vaud et du Valais permettra de lancer les études nécessaires sur la question d'un accroissement de la vitesse, relèvent encore les partenaires.

Début 2011 déjà, le Valais avait indiqué qu'il souhaitait, en collaboration avec son voisin vaudois, préfinancer les études pour moderniser la ligne du Simplon. Leur coût est estimé à 3 millions de francs environ, soit 6% environ du montant total des travaux.

ATS