Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le conseiller d'Etat vaudois Philippe Leuba et le conseiller municipal lausannois Pierre-Antoine Hildbrand ont présenté l'avant-projet de loi mis en consultation visant à réglementer les règles entre les taxis, un secteur soumis à une forte concurrence depuis l'arrivée d'Uber.

KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

(sda-ats)

Le canton de Vaud veut harmoniser les règles entre les taxis. Le projet de loi qu'il met en consultation exige qu'Uber, ou tout autre prestataire, ait un siège en Suisse, que tous les chauffeurs aient un permis professionnel et augmente le montant des amendes.

L'avant-projet vise à établir des "règles de concurrence saine" et met tous les chauffeurs "sur un pied d'égalité", a résumé vendredi devant la presse à Lausanne Philippe Leuba, conseiller d'Etat en charge de l'économie. Depuis l'arrivée de prestataires comme Uber, le secteur du transport de personnes est soumis à de fortes pressions.

Dans les faits, le texte qui sera mis en consultation ce lundi serre clairement la vis Uber et pourrait sonner le glas de son offre 'UberPop'. "On ne pourra plus s'improviser chauffeur du jour au lendemain", poursuit le ministre PLR. Car tous les chauffeurs devront être au bénéfice d'un permis professionnel pour le transport de personnes.

Siège en Suisse

Autre nouveauté introduite par ce projet, l'obligation pour tout diffuseur de course ou entreprise de transport d'avoir un siège en Suisse. Uber a des sièges à l'étranger, ce qui rend d'éventuelles poursuites judiciaires compliquées, a précisé Philippe Leuba.

A ce jour, aucune législation cantonale ne régit le transport de personnes à titre professionnel sur sol vaudois. Il revient aux communes de gérer ce secteur et elles garderont nombre de leurs prérogatives. L'avant-projet était d'ailleurs présenté avec le municipal lausannois en charge de l'économie Pierre-Antoine Hildbrand.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS