Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Veielett a déjoué tous les pronostics pour décrocher le titre de reine nationale de la race d'Hérens dimanche à Aproz. C'est la première fois depuis 2010 qu'une vache de 4e catégorie, la plus jeune, l'emporte lors de la finale des finales.

KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

(sda-ats)

La finale nationale des combats de reines a débouché sur une surprise dimanche à Aproz (VS). La plus jeune des finalistes, Veielett, l'a emporté face à des vaches plus âgées et plus expérimentées.

Propriété de la famille Williner de Viège (VS), Veielett a déjoué tous les pronostics. Les spécialistes tablaient plutôt sur une victoire de la reine de l'an dernier, Tzigane, ou alors d'une gagnante de première catégorie de l'un des combats éliminatoires. C'est finalement une vache de 4e catégorie qui l'a emporté.

Comme le veut la tradition, la finale a opposé les vaches gagnantes de chacune des quatre catégories. Le tirage au sort a voulu que la vache de 1ère catégorie, Pigalle, affronte celle de 4e catégorie. Le combat a tourné court. Au premier coup de corne de son adversaire, Pigalle a rompu l'engagement.

Le propriétaire de Pigalle avait presque prophétisé cette issue après la victoire de sa vache en finale de sa catégorie. Elle a beaucoup combattu pour décrocher le titre de sa catégorie, elle semble fatiguée, avait-il déclaré lors du direct à la télévision.

Combat intense

Veielett a ensuite dû affronter Ruska, reine de 3e catégorie qui s'est défait de Miracle, reine de 2e catégorie en finale des finales. La lutte a fait vibrer les quelque 10'000 personnes présentes autour de l'arène d'Aproz. Applaudissements ou coups de sifflet n'ont pas manqué au cours de l'affrontement.

Les deux vaches ont ardemment lutté. L'issue était difficilement prévisible, même si la plus jeune devait peser une cinquantaine de kilos de plus que son aînée. Les deux vaches ont davantage joué de la corne que de leur puissance. Et après une dizaine de minutes intenses, Ruska a finalement rompu le combat.

Il faut remonter à 2010 pour retrouver pareille situation. Depuis, aucune reine de 4e catégorie n'a remporté la finale des finales. Pour les spécialistes, cette victoire pourrait être l'avènement d'une grande reine. Veielett est d'ailleurs issue d'une lignée de vaches qui ont elles aussi remporté quelques titres.

La propriétaire de la vache n'a pas caché son émotion à l'issue de la finale. "Je ne pensais pas que c'était possible", a-t-elle déclaré. La victoire de sa vache dans sa catégorie en début d'après-midi était déjà incroyable, a-t-elle ajouté.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS