Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le président vénézuélien Hugo Chavez, au pouvoir depuis 1999, a été réélu dimanche pour un nouveau mandat de six ans qui devrait lui permettre de poursuivre sa "révolution socialiste". Il conforte ainsi son image de figure dominante de l'histoire de l'Amérique latine moderne.

Selon des résultats parus lundi portant sur 94% des bulletins de vote, M. Chavez a obtenu 54,66% des voix, contre 44,73% à son rival de droite Henrique Capriles Radonski, ont annoncé les autorités électorales après un scrutin sans heurts, marqué par une participation historique de 80,94%.

Les partisans du chef de l'Etat ont afflué dans les rues de Caracas et allumé des feux d'artifice pour célébrer la victoire d'un homme qui a un statut quasi-messianique parmi les pauvres de son pays.

Campagne éprouvante

Poings serrés, M. Chavez a salué la foule en liesse du balcon du palais présidentiel de Miraflores, au terme d'une campagne éprouvante, entamée par un combat contre le cancer.

"Aujourd'hui, nous avons montré que la démocratie vénézuélienne était l'une des meilleures au monde et nous allons continuer à le prouver", a-t-il lancé.

Il a appelé l'opposition à "l'unité nationale", sans plus de précisions, et promis d'être un "meilleur président", garantissant que le pays "poursuivra sa transition vers le socialisme démocratique du XXIe siècle".

Trois dirigeants de la gauche latino-américaine - la présidente argentine Cristina Kirchner et les présidents équatorien Rafael Correa et bolivien Evo Morales - ont rapidement salué dimanche soir sa réélection.

Meilleur score de l'opposition

L'ambiance était au contraire à la tristesse au siège de campagne de M. Capriles, où certains de ses partisans étaient en pleurs. L'air abattu, Henrique Capriles, un gouverneur de province quadragénaire, a accepté sa défaite et adressé ses "félicitations" au président.

"J'espère que le mouvement politique au pouvoir depuis quatorze ans réalise que près de la moitié du pays n'est pas d'accord avec lui", a déclaré le candidat, qui a réalisé un score jamais atteint par un opposant depuis l'accession de Hugo Chavez au pouvoir.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS