Navigation

Venezuela: l'opposition conteste la présidentielle et fait recours

Ce contenu a été publié le 18 avril 2013 - 08:39
(Keystone-ATS)

L'opposition vénézuélienne a déposé mercredi un recours officiel auprès du Conseil national électoral (CNE) contre le résultat de la présidentielle. Elle veut obtenir un nouveau comptage des votes. Cela ne devrait pas empêcher l'investiture vendredi du président élu Nicolas Maduro.

Le recours a été annoncé mercredi dans un message publié sur Twitter par le chef de file de l'opposition, Henrique Capriles. "Un nouveau comptage a été sollicité, avec la vérification des bulletins, des actes de vote et des registres électoraux", a-t-il indiqué.

"Le monde est tout à fait d'accord pour qu'il y a une vérification de 100% des bulletins car cela renforce la démocratie", a insisté le gouverneur de l'Etat de Miranda (nord) dans un entretien diffusé mercredi soir par la chaîne colombienne NTN24.

Comptage refusé

Le Tribunal suprême de justice (TSJ), la plus haute instance judiciaire, avait toutefois averti mercredi qu'un comptage manuel ne pouvait être réalisé, n'étant pas prévu dans la constitution.

Le chef de l'opposition vénézuélienne attend désormais que le CNE se prononce sur la requête qu'il a déposée mercredi. Selon lui, la raison pour laquelle ce nouveau comptage n'a pas eu lieu est "la grande question que se posent tous les Vénézuéliens".

L'ordre rétabli pour l'instant au Venezuela, M. Maduro devait recevoir le soutien de l'Union des nations sud-américaine (UNASUR), réunie jeudi à Lima pour un sommet extraordinaire consacré à la crise politique secouant le riche pays pétrolier des Caraïbes.

La quasi-totalité des pays latino-américains a déjà reconnu son élection et plusieurs dirigeants vont profiter du sommet péruvien pour se rendre directement à Caracas, où est prévue vendredi une cérémonie en grande pompe pour l'investiture du nouveau président.

Nicolas Maduro a été élu officiellement dimanche avec 50,8% des suffrages contre 49% à son adversaire Henrique Capriles.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.