Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Des lettres de Jackie Kennedy à un soupirant éconduit juste avant son remariage avec Aristote Onassis sont en vente mercredi aux enchères chez Bonham's à Londres. Le destinataire de ces missives était l'ambassadeur britannique aux Etats-Unis David Ormsby Gore.

La veuve de John Fitzgerald Kennedy y exprime toute son amitié au noble britannique, en poste à Washington sous la présidence de Kennedy, et de 1961 à 1965, tout en l'éconduisant et en lui expliquant pourquoi elle va épouser le richissime armateur grec Aristote Onassis. "Nous avons tant partagé ; même si ce n'est pas ce que vous auriez souhaité j'espère que ce lien d'amour et de douleur ne sera jamais rompu", écrit-elle en rejetant sa demande en mariage en 1968.

Elle assure à son soupirant qu'Onassis n'est pas celui qu'il pense et qu'elle a été frappée par sa tristesse en le rencontrant treize ans auparavant. "Parce qu'il se sent lui-même seul, il saura me protéger du sentiment de solitude", assure-t-elle.

Dans un brouillon datant du 3 février 1968, Ormsby Gore, dont la femme était morte l'année précédente dans un accident de voiture, se lamente de son rejet : "Tous mes plans pathétiques (...) y compris un mariage secret à l'été - tout est devenu bon à jeter", se désole-t-il en qualifiant cet échec d'"insupportable".

Les 18 lettres mises aux enchères couvrent la période 1963-1968, entre l'assassinat de Kennedy et le mariage avec Onassis. Elles font partie d'un lot de documents retrouvés dans la maison familiale des Ormsby Gore comprenant une correspondance avec John Kennedy et plusieurs Premiers ministres britanniques, estimées par Bonhams à 150'000 livres (170'000 euros).

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS