Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La pression ne faiblit pas sur le commerce de détail en Suisse, toujours affecté par le franc fort et les baisses de prix. Les chiffres d'affaires du secteur, corrigés de l'effet des jours ouvrables et des jours fériés, ont diminué sur un an de 0,1% en termes réels.

En termes nominaux, la baisse atteint 2,3%, selon les résultats provisoires de l'Office fédéral de la statistique (OFS) présentés lundi. Ajustés des variations saisonnières, les ventes du commerce de détail suisse ont reculé de 0,6% en termes réels par rapport au mois de juin. Le repli s'inscrit à 0,8% en termes nominaux.

En excluant les carburants, les chiffres d'affaires corrigés de l'effet des jours ouvrables et fériés, ont progressé de 0,7% en termes réels (-1,5% en termes nominaux).

Les ventes de denrées alimentaires, boissons et tabac ont progressé de 0,7% en termes réels (-0,6% en termes nominaux). Celles du secteur non alimentaire ont gagné 0,3% en termes réels (-2,7% en termes nominaux).

Ajustés des variations saisonnières, les chiffres d’affaires du commerce de détail sans les carburants ont baissé en juillet de 0,4% en termes réels par rapport au mois précédent (-0,6% en termes nominaux). Ceux du commerce de détail de denrées alimentaires, boissons et tabac sont restés stables et ceux du secteur non alimentaire ont reculé de 0,9% en termes réels.

ATS