Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'auteur de coups de feu qui avaient fait un mort lors d'une fusillade à Martigny en mai 2010 écope définitivement d'une peine de onze ans de prison. Le Tribunal fédéral (TF) a confirmé la sanction.

En première instance, ce Cap-Verdien avait écopé de treize ans de prison pour homicide intentionnel. Une sanction ramenée à onze ans par le Tribunal cantonal valaisan, qui avait retenu des circonstances atténuantes dans un jugement prononcé en juillet dernier.

Le meurtre était survenu à la suite de plusieurs épisodes conflictuels entre des ressortissants des Balkans d'un côté et des Cap-Verdiens de l'autre. Peu avant le tir fatal, le meurtrier, qui était accompagné de compatriotes, poussait le landau de sa fille le long d'une rue de Martigny.

Il avait ensuite été dépassé par six hommes d'origine balkanique, qui étaient sortis de leur voiture pour engager une discussion. Après des invectives et des insultes, pas moins de douze coups de feu avaient été tirés de part et d'autre.

Sommé de se mettre à terre et de déposer son arme, le Cap-Verdien avait tiré contre un ressortissant balkanique de 36 ans, qui avait lui aussi braqué son arme contre lui. Touché à la poitrine, l'ex-Yougoslave devait succomber à ses blessures peu après son arrivée au CHUV à Lausanne.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS