Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un aménagement que la Fondation suisse pour la protection et l'aménagement du paysage souhaite voir de moins en moins en Suisse.

FP

(sda-ats)

Les aménagements en pierres concassées se développent toujours davantage dans les communes péri-urbaines et rurales. Inquiète des menaces sur les surfaces de verdure et tout ce qu'elles apportent à la qualité de vie, la Fondation pour le paysage réclame des mesures.

Qu'ils soient privés ou publics, toujours plus de terrains se voient recouverts de pierres concassées, qui plus est posées sur des feuilles en plastique afin d'empêcher au maximum la croissance de mauvaises herbes. Le but est de faciliter l'entretien et gagner du temps, des arguments discutables à long terme, selon la Fondation pour la protection et l'aménagement du paysage (FP).

Plus grave encore, dénonce la FP mardi dans un communiqué: cette minéralisation des espaces verts, jardins et surfaces résiduelles créent notamment une imperméabilisation des sols qui perdent en fertilité. La biodiversité dans l’environnement bâti diminue, contrairement aux effets néfastes sur le microclimat.

La FP précise bien la différence entre ces aménagements en pierres concassées, genre ballast, et les surfaces rocailleuses ou les jardins de gravier. Contrairement aux premières, ces dernières peuvent constituer des habitats de valeur pour les espèces animales et végétales, souligne la fondation.

Des mesures

Tant les raisons de cette croissance des espaces ainsi minéralisés que ses effets pervers sur l'environnement et la qualité de vie ont été documentés dans une étude de la FP. Une étude qui propose différentes mesures pour contrer cette tendance.

Les communes peuvent prévoir une part minimale de plantations naturelles ou indigènes dans leurs règlements des constructions et des zones. Des prescriptions dans ce sens dans le cadre de plans d’aménagement et de plans de quartier ont des effets importants, selon la FP.

Sachant toutefois que les directives imposées d'"en haut" ne sont pas les plus suivies, la fédération en appelle aussi à la responsabilité des entreprises paysagistes et des propriétaires privés en matière de préservation de la qualité de vie.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS