Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Vers un classement de l'enquête lancée après la tempête de Bienne

La tempête avait tout balayé, mais dès le lendemain, les épreuves se poursuivaient (archives).

KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER

(sda-ats)

Trois ans après la tempête qui a fait 95 blessés et un mort à la Fête fédérale de gymnastique à Bienne, on se dirige vers la fin de l'enquête. Le Ministère public du canton de Berne veut classer la procédure pénale à l'encontre du directeur de la manifestation.

La décision de classement se base largement sur le fait qu'on ne pouvait pas prévoir une telle tempête, a dit mardi Christoph Scheurer, porte-parole de Ministère public bernois à l'émission "Schweiz Aktuell" de la SRF. Cela d'autant plus qu'elle s'est déclarée rapidement et a été d'une violence inattendue. L'alerte météorologique n'avait pas prévu une telle force.

Le directeur n'a donc pas enfreint son devoir de vigilance. Même si la décision peut faire l'objet d'un recours, le conseiller aux Etats Hans Stöckli (PS/BE), ex-maire de Bienne et président du comité d'organisation de la fête se montre soulagé. "C'est une décision importante pour toute la Suisse et toutes les manifestations en plein air", a-t-il déclaré.

Près de 100 blessés

Le Ministère public avait ouvert en juillet 2013 une instruction pour lésions corporelles graves par négligence contre le directeur de la Fête fédérale de gymnastique à Bienne, Fränck Hofer. L'enquête visait à déterminer si les blessures occasionnées par la tempête auraient pu être évitées.

Il s'agissait notamment de savoir si l'ordre d'évacuation avait été donné trop tard par le directeur et son équipe, si les tentes qui ont été endommagées ne présentaient pas des défauts et si elles avaient été montées correctement. Selon différents témoignages, des éléments d'une tente accueillant les épreuves d'athlétisme, à Ipsach (BE), ont blessé des gymnastes à la tête et au dos notamment.

La Fête fédérale de gymnastique de Bienne avait duré du 13 au 23 juin 2013, et 60'000 sportives et sportifs y avaient pris part. Une première tempête, qui avait conduit au report de la cérémonie d'ouverture, avait fait deux blessés. La seconde, qui avait balayé le site de compétition d'Ipsach le 20 juin, en avait occasionné 95.

Une année après les événements, l'un des blessés, un homme de 68 ans, était décédé de ses blessures. Le soir de la tempête à Bienne, toute la Suisse romande avait été touchée, causant des dégâts proches de 200 millions de francs.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.