Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La vignette autoroutière sous forme d'autocollant est appelée à disparaître. Elle devrait à l'avenir être liée aux plaques minéralogiques, et non plus aux véhicules, et prendre une forme électronique. Le Conseil fédéral est prêt à relancer ce projet abandonné après le refus populaire d'augmenter le montant de la taxe.

Le gouvernement voit des avantages importants au passage à un nouveau système. La commercialisation et le contrôle de la vignette seraient considérablement simplifiés.

Le problème des véhicules utilisés avec des plaques interchangeables serait résolu. Les conducteurs ne devraient plus acquérir une vignette pour chaque auto.

La saisie du numéro de plaque d'immatriculation dans une base de données centralisée garantirait au détenteur de véhicule la possibilité d'emprunter les autoroutes suisses avec l'ensemble des véhicules munis du même numéro de plaque, indique le Conseil fédéral dans sa réponse favorable à un postulat de la commission des transports du National.

La ministre des transports Doris Leuthard avait déjà annoncé son intention de procéder à ce changement de système dès 2019. Les travaux en ce sens ont toutefois été abandonnés après que le peuple a rejeté le 24 novembre 2013 une augmentation du prix de la vignette de 40 à 100 francs. L'UDC est opposée à une vignette électronique liée aux plaques minéralogiques.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS