Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La quasi absence de pluie en novembre ravive le spectre de la sécheresse, en Suisse romande notamment. Selon MétéoSuisse, le niveau des rivières est au plus bas et le déficit pluviométrique pour certaines régions frôle les 50%.

La comparaison des précipitations tombées de janvier à octobre montre que la situation de 2011 trouve sa place parmi les plus importantes sécheresses des 150 dernières années, indique samedi MétéoSuisse. Si elle n'égale de loin pas celle de 1921, elle arrive en deuxième position pour certaines régions comme Cossonay (VD), Payerne (VD) et Sierre (VS).

Les précipitations du mois de juillet n'ont en effet pas pu compenser la sécheresse du printemps et le déficit de pluie de l'arrière-saison. La situation est surtout marquée en Suisse romande, ainsi que dans le nord et le centre du Plateau. Dans les Grisons, la situation est dans la norme: Bad Ragaz enregistre même un léger excédent de pluie.

Jusqu'à la fin du mois, la haute pression ne devrait pas s'affaiblir, ni se déplacer. Par conséquent, aucune pluie significative n'est attendue en Suisse. Il est donc probable que le déficit pluviométrique s'accentue encore, précise MétéoSuisse.

ATS