Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Vestiges rejetés par des glaciers exposés en Valais

Chaussures en cuir cloutées des époux Dumoulin disparus en 1942 sur le glacier de Tsanfleuron à Savièse.

Musée d'histoire du Valais/Michel Martinez

(sda-ats)

Avec le réchauffement climatique, les glaciers libèrent régulièrement des vestiges longtemps restés piégés dans la glace. Ils sont au coeur d'une exposition présentée du 6 octobre au 3 mars 2019 au Musée d'histoire du Valais.

Vêtements, chaussures, pièces de harnachement, panoplies de chasse, outils: le Musée d'histoire du Valais présente une sélection d'objets préhistoriques et historiques exceptionnels, libérés par les glaciers alpins après y avoir été prisonniers durant des décennies, des siècles, voire des millénaires.

L'exposition "Mémoire de glace: vestiges en péril" permet notamment de comprendre pourquoi des hommes fréquentaient ces zones d'altitude et comment ils étaient équipés pour leur périple. Le but de l'archéologie glaciaire est de récolter, préserver et étudier ces vestiges qui ont été maintenus très longtemps en congélation, rappelle l'Etat du Valais mardi dans un communiqué.

Couple libéré par le glacier de Tsanfleuron

Parmi les vestiges présentés dans l'exposition valaisanne figurent les chaussures de Marcelin Dumoulin, 40 ans, et de son épouse Francine, 37 ans. Parents de sept enfants en bas âge, ils ont disparu le 15 août 1942, après être partis nourrir du bétail dans un alpage situé sur le territoire bernois.

Le 13 juillet 2017, un employé de remontées mécaniques a découvert des corps - formellement identifiés ensuite comme ceux du couple de Saviésans - ainsi qu'un sac à dos, une montre, un livre et une bouteille sur le glacier de Tsanfleuron, à 2615 mètres d'altitude.

Les obsèques des époux Dumoulin ont eu lieu le 22 juillet 2017 à Savièse, 75 ans après leur mort. Leurs deux enfants encore vivants et leurs nombreux petits-enfants et arrière-petits-enfants y ont assisté.

80% de surface glaciaire en moins en 2060

En 2012, le glacier d'Aletsch a rendu les ossements et les équipements de trois frères disparus en 1926. Lundi, la police cantonale annonçait que des ossements d'un alpiniste japonais disparu en juillet 2014 avaient été retouvés le 11 septembre au pied du Cervin par un secouriste de Zermatt.

Des glaciologues estiment que le réchauffement climatique entraînera une diminution de la surface glaciaire de près de 80% en Valais en 2060. Dans les années à venir, de plus en plus de vestiges seront libérés. L'exposition valaisanne renseigne aussi sur le bon comportement à adopter face à de telles découvertes.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.